Histoire du rugby

L’origine du Rugby moderne remonte à l'année 1823, où durant une partie de football, un certain William Web Ellis se saisit du ballon et courra avec vers la ligne de but adverse.

Ce fait divers sportif eut lieu en Angleterre dans une école située dans la ville de ... Rugby.

Au moyen âge en France (Picardie, Normandie et Bretagne) et en Angleterre, un jeu très populaire, la soule, opposait les habitants de plusieurs villages entre eux. La soule était une vessie de porc ou de boeuf, huilée simplement ou recouverte de cuir. Cette vessie, de trente centimètres de diamètre environ, pouvait être gonflée, composée de paille, de son, de mousse ou de foin comprimé.

Le principe de ce jeu était d'amener, par tous les moyens possibles, cette soule dans un lieu précis (généralement son village). L'aire de jeu pouvait être la route reliant les deux villages ou les champs séparant les deux cités. Ce jeu pouvait également se jouer dans de grandes villes auquel cas l'aire de jeu choisie était une vaste partie dégagée de la cité (grandes avenues ou même cimetières).

Le nombre de participants était illimité et l'absence de règles rendait ce jeu très violent. Tous les coups étaient permis, et c'était, dit-on, la meilleure façon de se débarrasser discrètement d'un ennemi.

Cependant, en Angleterre, vers la fin du XVIIIème siècle, ce sport médiéval, rude et confus, est loin de convenir aux cours dallées des anglais. C'est pourquoi ils imposent la propulsion du ballon avec seulement les pieds. On lui accorde dès lors une place de choix dans les écoles pour sa valeur formatrice et canalisatrice de violence :

le football était né...

Angleterre - novembre 1823 - ville de Rugby

William Webb Ellis, boursier de 15 ans, qui se destine à être Pasteur, dispute avec ses camarades une partie de football... William, qui jouait à l'arrière, aperçoit le ballon, s'en saisit, le sert fort contre son cœur et court vers la ligne de but adverse ... Au bout de sa course folle (les sentimentaux racontent qu'il tenait si fort la balle entre ses bras que le ballon en serait devenu ovale) est né un sport : le Rugby !

Il va de soit que William et ses camarades ne sont alors pas du tout conscients des répercutions de cette course. D'ailleurs, il faut souligner que ce geste n'avait rien de sportif mais s'apparentait plutôt à de la triche et à de l'individualisme. Ce fait est d'ailleurs précisé par beaucoup de fédérations nationales de Rugby (dont celle de la France) qui précisent que ce comportement se situe justement à l'opposé des valeurs que cultive le Rugby ... Un geste qui ne colle pas avec les valeurs d'abnégation, de collectivité, de sacrifice de soi-même que l'on attribue normalement à ce sport.

Quoiqu'il en soit, William Webb Ellis passa à la postérité et est toujours considéré comme "l'inventeur du Rugby".Mais lorsqu'il meurt à Menton, en 1872, après une carrière "pastorale" très discrète, il n'imagine pourtant toujours pas qu'il avait accompli ce jour là un geste qui serait considéré comme "historique"... Il meurt dans le plus total anonymat :On ne retrouvera sa tombe qu'en 1959.

Malgré l'année 1823 et la légende Webb Ellis, le rugby naît vraiment en 1846 avec l'ébauche des premières règles : un comité constitué des meilleurs joueurs du Collège de Rugby se réunit en effet le 7 septembre 1846 afin de préciser quelques éléments du jeu permettant de distinguer le rugby du football. La règle du hors-jeu serait née ce jour là.

Trois ans auparavant, en 1843, le premier club de rugby avait été fondé : le Guy's Hospital.

En 1870, la vessie de porc est remplacée par une vessie en caoutchouc.

En 1871, les 59 règles du rugby furent adoptées par tous. Une de ces règles disait qu'un joueur pouvait attraper la balle, courir avec et la passer à un autre joueur. La règle du hors-jeu est définitivement établie. La mêlée demeure la base même du jeu. Le rugby est définitivement né cette année là. En 1871, toujours, le 26 janvier, la Rugby Union of England est créée. La même année se dispute le premier match "international" entre l'Écosse et l'Angleterre.
Six ans plus tard, en 1877, le nombre de joueurs par équipes fut ramené de vingt à quinze. Le ballon, alors rond, devient ovale (pour mieux épouser la forme du buste durant la course).

Le développement du Rugby en France

Contrairement à l'idée reçue que le Rugby est d'abord arrivé en France en longeant les rives de la Garonne, le premier club français à accueillir le rugby fut le Havre Athlétique Club en 1872 ! Quelques mois plus tard, toujours en 1872, est créé le premier club parisien : The English Taylors Club. Ce club fera, par la suite, place à deux clubs mythiques parisiens : Le Racing Club de France et Le stade Français.

En 1885, le Sud-ouest accueille son premier club à Bordeaux : le S.B.U.C. (Stade Bordelais Union Club) est né. C'est le quatrième club (le club des tailleurs anglais a disparu) à apparaître dans l'hexagone (2 à Paris, 1 au Havre et 1 à Bordeaux). Entre 1885 et 1900, neuf autres clubs sont fondés (dont le Stade Toulousain !).

Entre-temps, en 1892, le 20 mars, s'est déroulée la première finale du Championnat de France. Ce match était arbitré par un certain ... Pierre de Coubertin !

Un autre arbitre, Charles Brennus, restera dans l'histoire du rugby français grâce au bouclier qui porte son nom qui est remis, chaque année, au vainqueur du championnat de France. On dit que le prestigieux trophée porte son nom car c'est lui qui l'aurait gravé.

Il semble néanmoins que ce bouclier fut essentiellement œuvre du Baron...

Cette finale qui opposa le Racing Club de France au Stade Français (deux clubs parisiens!) vit la victoire du Racing (4-3).

La fin du siècle verra l'écrasante supériorité du rugby parisien jusqu'en 1899.

Cette année là, les Bordelais du Stade Bordelais mettent fin à ce règne en battant en finale les Parisiens du Stade Français par 5 à 3. Le rugby migre alors vers le midi.

En 1906 a lieu le premier match France-Nouvelle Zélande et, en 1913, le premier match France-Afrique du Sud. La France perd les deux matches : 8 à 38 et 5 à 35.

En 1910, a lieu le premier Tournoi des V Nations qui oppose la France, l'Angleterre, l'Écosse, l'Irlande et le Pays de Galle.

En 1925, le rugby français regroupe 76 clubs. Le rugby s'est enfin épanoui dans le pays...

A la fin du XXème siècle, le rugby français trouvera son maître absolu : Le Stade Toulousain !

Le Stade remportera en effet le prestigieux bouclier seize fois de 1912 à 2001, dont 9 fois de 1985 à 2001 !